SIPFP/SESSAD

Le SIPFP est une structure publique située près du collège Jean Rostand. Elle accueille des jeunes de 14 à 20 ans en grandes difficultés d’insertion. Des éducateurs et moniteurs spécialisés leur apportent une estime de soi, une discipline, par le biais d’un travail manuel en atelier bois, ferronnerie, mosaïque.

Le projet permet au groupe de valoriser ses savoir-faire, ses compétences et d'avoir une reconnaisance sur le quartier. 

25 totems en bois (pour le corps) ont été fabriqués et les 25 «têtes», en ciment, ont été réalisées à partir d’un moule puis décorées avec de la mosaïque. Au groupe «moteur», d’autres personnes de la structure, jeunes et adultes se sont associés spontanément à la décoration des têtes.

Ecoles Paul Fort et Daguerre

L'activité a démarré le 16 mars 2012, avec 5 interventions par semaine dans les classes de CE1, CE2, CM1, CE2/CM1 et CM1/CM2.

La visite de l’atelier d’Eric DIVAY à la Manufacture des allumettes  fut l’occasion de parler de ce lieu de Trélazé, proche de l’école, mais peu connu par les élèves, d'aborder les techniques de travail de l'artiste, des outils et matériaux qu'il utilise, de connaître sa démarche artistique.

 

Il était important pour Eric DIVAY d’être présent chaque semaine dans les écoles, d'une part pour asseoir le projet et d'autre part parce que l’objectif qu'il s'était fixé, demandait un travail soutenu. Au terme de ces deux ans, ce sont 160 enfants et 7 enseignants impliqués, qui ont réalisé 18 totems, une centaine de tableaux profils, une frise de 10 mètres en mosaïque et deux tableaux également en mosaïque.

 

A l’école Daguerre, il a été décidé en plus de donner une seconde vie à une fresque abimée par le temps. C’était un bon moyen pour les enfants de se réapproprier cet espace et de le rebaptiser sur le thème du projet. Ce travail s'est poursuivi pendant l'année 2013. Les finitions sont prévues entre avril et mai 2014.

 

La classe CLIS de l'école Paul Fort nous a rejoint à la fin de l'année scolaire 2013 pour  une initiation à la mosaïque, le but était de réaliser une signalétique pour cette classe.

 

 

Vivre Ensemble

"Cette association a pour but : de permettre aux habitants de Trélazé et des environs, de toutes conditions et en particulier aux familles populaires, de partager, de participer et de prendre des responsabilités, de se retrouver ensemble, sans clivage d'âge, ni d'handicap, d'échanger, de proposer des activités diverses (travaux manuels, discutions, activités culturelles, divertissements, information et prévention…)."

 

Eric Divay a reçu dans l'atelier de la "Banane" une quinzaine de jeunes de l'association gérés par Sarah Abdallah pendant les vacances de printemps du 16 au 20 avril 2012. Le but était de parler du projet, de rencontrer un artiste, d'imaginer et de réaliser un travail collectif visant à personnaliser l'atelier, de s'approprier le lieu et de le respecter. 

Une deuxième semaine d'animation a eu lieu du 16 au 20 juillet pour travailler sur le portrait/profil et sur les panneaux extérieurs en vue de signaler l'atelier.

Notre collaboration avec cette association s'est arrêtée là car nous ne pouvions pas financer régulièrement une animatrice.

 

LE PVS ADIMC 49

Cette association est un service d'animation socioculturelle, externe aux foyers d'accueils aux personnes handicapées (ex: la Mésangerie). Elle reçoit dans ses locaux de la Manufacture des personnes souhaitant participer à des ateliers de création animés par Florence Le Guéziec.

Après plusieurs réunions et mises au point sur la façon dont nous pourrions adapter des séances de travail au public concerné, des oeuvres ont vu le jour début septembre.  

L'APMH 49

Huit personnes handicapées ont pu participer, pour certaines de façon assidue, pour d’autres ponctuellement, aux ateliers proposés par Eric Divay et avec le soutien d’Emilie SOURICE animatrice à l’APMH 49.

Durant 7 séances de 2h environ, chacun a pu créer son propre portrait en mosaïque à partir d‘une photo de profil de chaque personne prise lors de la première séance par Eric. Les participants ont pu ainsi découvrir une façon différente d’utiliser la mosaïque, technique déjà connue pour la plupart d’entre eux, que celle utilisée habituellement sur les ateliers de l’association.

Eric Divay a su adapter son projet par rapport aux handicaps des personnes participantes, ce qui a permis à chacune d’entre elles de s’investir et ainsi d’apprécier le travail proposé.

Une sortie va être organisée par la suite sur le site des allumettes ce qui permettra au groupe de découvrir l’atelier d’un artiste, entre autre celui d’Eric, ainsi que les différentes créations faites par les autres partenaires.

Les partenaires